Kényus est un garçon très sage. Il réfléchit beaucoup pour analyser des situations qu’il rencontre dans sa vie. Tiens, au hasard, il en est persuadé, comme d’ailleurs beaucoup de gens, qu'il a déjà vécu ce qui lui arrive à l’instant même.  C’est vrai c’est un drôle d’effet. Cette personne que nous rencontrons pour la première fois, puis cette situation … c’est angoissant.
De l’autre coté, toujours selon Kényus, y a aussi des gens qui peuvent prévoir des choses à plus ou moins long terme. Ils sont au-delà de l’instant présent. Ici-bas nous appelons ces gens des diseurs et des diseuses d’avenir. Ces prévisions ont souvent une hallucinante certitude.

Enfin il y a aussi des gens normaux, pas beaucoup en nombre, mais ils existent. Ces personnes-là ne pensent à rien. Ni à l’avenir ni au présent.
Elles acceptent avec grâce et soumission des événements en se disant, « c’est le destin ».

Kényus se plaît à dire qu’il a une théorie sur ces choses. Il en est persuadé que nous vivons en double, voire en triple, ou même peut être plus. Qu’il y ait quelque part parmi des milliards et des milliards d'étoiles un soleil-étoile comme le nôtre avec ses planètes comme par ici.
Pour rassurer celles et ceux qui ont la foi de Dieu, Kényus pense que le Créateur a mis plusieurs chantiers miroir en œuvre. Un peu comme des photocopies.
Le problème est que nous ne savons pas exactement si nous sommes une photocopie de nous même ou bien l’original. Dieu seul le sait. Comme d’habitude.
C’est vrai, la photocopie céleste est vraiment bien faite. C’est normal, Dieu veille.
D’ailleurs, moi-même quand je suis au volant de ma voiture, il m’arrive à l’approche d’une intersection, dont j’ai la priorité selon le code de route, renforcée par des panneaux signalétiques, de vouloir vérifier que j’existe vraiment.
C'est-à-dire que la voiture qui s’arrête à l’intersection, c’est exclusivement pour moi, pour me laisser le passage, puisque je suis le seul à vouloir passer. C’est rassurant  d’observer qu’on existe.
D’autant plus, une fois passée, la voiture qu’on vient de croiser démarre pour poursuivre sa route. Quoique, c’est peut-être lui qui est une hallucination, et qu’on n’existe pas tous les deux. Ou c’est lui ou moi. Terrible pensée.

L'écrire c’est rassurant, parce que pour quelqu’un qui n’existe pas, c’est quand même le comble d’écrire cette histoire.
Il se peut qu’il y ait du grand vrai là dedans. Kényus, lui, pense que nous voyageons de miroir en miroir, de copie en copie par transmission intergalactique instantanée, c'est-à-dire en un millième de parcelle de nanoseconde. 
Pour certains ils ne remarqueront rien, c’est normal, pour les autres, ils sont soit en retard, soit en avance. C’est pour ça, et toujours selon Kényus, qu’il y a des
gens qui ont vécu, et d'autres qui s’empressent de dire ce qui va arriver.
En politique nous appelons ça « des promesses » et des « prévisions ».
Ce qui diffère avec des astrologues et autres diseurs et diseuses d’avenir. Ces derniers pensent vous donner la certitude de leurs prévisions. 
Les gens ordinaires, qui se prennent pour des gens extra-ordinaires. C’est compliqué, la théorie de Kényus.
Peut-être. Mais il se peut qu’il ait raison. La voie de Dieu n’est elle pas impénétrable ?