Un gendarme en poste au bord de la route à l'entrée d'un petit village arrête une voiture pour excès de vitesse.
- Gendarmerie Nationale, Papiers s'il vous plaît !
- Monsieur le gendarme, pitié, je suis déjà très en retard !
- Ça, je l'ai remarqué. C'est pour cette raison que je vous arrête. Vous dépassez de 30 kilomètre heure la vitesse autorisée. Merci de me présenter vos papiers et de souffler dans l'alcool -test que voici.
Le conducteur cherche encore à protester, mais en vain. D'ailleurs le gendarme ayant perdu sa patience appelle son collègue.
- Ce monsieur ne veut pas obtempérer à ma demande de présenter ses papiers et les papiers du véhicule. Il ne veut pas non plus souffler dans l' alcool-test.
Le collègue sort les menottes et explique :
- Soit vous sortez du véhicule et vous me suivez jusqu'au véhicule de la gendarmerie, soit je vous menotte de force.
Le conducteur suit le gendarme et s’assoit sur la banquette dans le van de la gendarmerie.
- Monsieur l'agent, laissez-moi vous expliquer...
- Il n'y a rien à expliquer, vous êtes en infraction ; en plus, il me semble que vous n'êtes pas en mesure de reprendre la route. Aussi je vous emmène au poste.
Peut-être aurez-vous de la chance, le chef marie sa fille aujourd'hui, il va être de bonne humeur.
Ceci dit, je veux bien écouter votre explication, mais je crains de ne rien pouvoir faire dans l'immédiat.
Le jeune homme soupire et explique :
- Pour ma part, je crains le pire. C'est moi qui devrait se marier avec la fille de votre chef...