Il était une fois un garçon ne sachant pas toujours maîtriser sa colère.
Son père, dans sa sagesse, lui montra une clôture en bois, donna une boîte de clous et un marteau, lui dit que chaque fois qu'il perd son sang-froid, de planter un clou dans la clôture.
Le premier jour, le garçon enfonça pas moins de trente clous. Au cours des prochaines semaines, comme il faisait l'effort de contrôler sa colère, il planta de moins en moins de clous.
La clôture était faite de bois dur. Probablement du chêne. C'était franchement difficile d'y enfoncer un clou. Il se rendait compte que maîtriser sa colère avec un peu d'effort était plus facile. Puis un jour, le garçon était devenu un jeune homme sage, aussi il dit à son père qu'il n'avait plus besoin de taper avec son marteau sur des clous entrant avec grand peine dans la clôture.
Le père le félicitait et lui donna une pince pour enlever chaque clou de la clôture. C'était bien difficile, mais après quelques jours il pouvait dire à son père que la mission était accomplie.

- Tu as bien fait, mon fils, mais regarde tous ces trous dans la clôture. Tu peux même voir la lumière à travers. La clôture ne sera plus jamais la même. C'est comme des paroles et insultes que tu peux dire en colère.
C'est comme tu poignardes quelqu'un avec un couteau, peu importe combien de fois tu dis que tu es désolé, la blessure restera.