C'était une belle journée ensoleillée quand je suis tombé sur un vieil ami que je n'avais plus vu depuis une éternité.
Après l'observation mutuelle, les tapes sur l'épaule, les bisous sur des joues mal rasées, nous constatons l'extrême coïncidence de notre nouvelle rencontre.
La discussion allait bon train, et alléluia, vive le destin et le hasard de la vie.
Pourtant, rapidement nous constatons que nous habitons à quelques pâtés de maisons, à peine 10 minutes à pied. Que nous fréquentons le même supermarché, mais rarement le même jour. Nous avons la même âge, tous deux nous aimons le foot et le rugby.
Mais nous avons chacun notre télé. Nous vivons chacun en couple.
Mais lui avec son ami, moi avec ma femme.
Le hasard de notre rencontre, est-ce que c'est vraiment une coïncidence ? Après deux heures de discussion, nous avons rattrapé le retard de quelques dizaines d'années. Nous jurons que nous resterons des vrais amis pour toute une vie, comme il y quarante années.
Nous nous promettons de nous revoir rapidement pour présenter nos partenaires de vie. Peut-être même un barbecue ? Oui, c'est promis je te téléphone. Aujourd'hui nous avons deux années de plus sur notre compteur. Lui, comme moi, avons oublié de noter le numéro de nos portables.
Le bottin s'occupe principalement des numéros de téléphone fixe. Nous sommes modernes, dans le vent de nos temps. Nous n'avons plus de fixe. Nous sommes des 06 ...
Je suis certain, que lui, comme moi, nous attendons l'extrême coïncidence d'une nouvelle rencontre. Et comme tout se raconte en moins de deux heures pour quarante années, j’espère que nous aurons le temps d'échanger notre 06.